(Français) Grande Chaîne humaine à Biarritz pour la justice sociale et écologique ce mercredi 20 juin à 19H00 sur la grande plage

Sorry, this entry is only available in French and Basque. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in this site default language. You may click one of the links to switch the site language to another available language.


Un Appel unitaire à réaliser une grande chaine humaine le mercredi 20 juin à 19H00 à Biarritz (sur la grande plage) a été présenté publiquement ce vendredi à Bayonne, au nom de 24 associations, collectifs et organisations différentes.

 

Il s’agit de : Amis de la Terre, ATTAC Pays Basque, ATTAC Landes Côte Sud, ATTAC Marsan, Avenir Garazi-Baigorri, Bizi !, CADE, CCFD, Cimade, CGT Education 64, Collectif Féministe contre les Violences Sexistes, Coordination anti-LGV, EHLG, ELB, Inter-AMAP, LAB, Ligue des Droits de l’Homme, Mouguerre Cadre de Vie, PAF, Terre et Humanisme-Colibris, Surfrider Foundation Antenne Côte Basque , Txirrind’ola, UDE Ustaritz Defendre l’Environnement, Vegan Pays Basque.

En effet, en parallèle de la Conférence officielle de l’ONU intitulée RIO+20 se tient du 15 au 23 juin le « Sommet des peuples pour la justice sociale et écologique, contre la marchandisation de la vie et pour la défense des biens communs » à Rio de Janeiro.

 

Claire Deruy d’ATTAC Pays Basque a expliqué que le 20 juin est une journée mondiale d’action convoquée par ce Sommet des peuples, pour alerter sur les enjeux de la Conférence et montrer comment un autre futur est possible !

 

Pour Victor Pachon du CADE, il s’agit de refuser la nouvelle étape dans la marchandisation de la nature et du vivant que constitue l’Economie verte telle qu’elle est proposée par la Conférence officielle du Rio+20

: marchés du carbone, mécanismes de compensation et spéculation, agrocarburants, brevetage de la nature et du vivant, privatisation des sols et des forêts etc., au détriment des communautés locales et de l’environnement.

 

Enfin, Txetx Etcheverry de Bizi ! a précisé que la chaîne humaine de Biarritz et les centaines d’actions et de mobilisations qui auront lieu le même jour à travers toute la planète auront pour objectif de réaffirmer haut et fort que les biens naturels, tels que l’eau, les sols, ou l’air, ne sont ni des marchandises ni des actifs financiers ! Ce sont des biens communs !

Cette chaîne humaine revendiquera la justice sociale et écologique, remplaçant la course effrénée à la croissance par le bien vivre et la sobriété, une agriculture paysanne avec la souveraineté alimentaire, la réappropriation collective des biens communs, la transition énergétique , la relocalisation de l’économie etc.

 

Les vraies solutions et alternatives ne manquent pas, notamment au plan local : transports collectifs de proximité plus sobres, les transports doux et l’opposition à la LGV destructrice, inutile et ruineuse ; les luttes pour reconquérir la qualité des eaux de rivières et des mers tout en protégeant les ressources, les monnaies locales, le maintien d’une agriculture paysanne de proximité, la multiplication des AMAP, les circuits courts de distribution, les luttes pour le tri des déchets à la source et contre l’apparition d’un marché spéculatif du gaz (gazoducs divers)…

 

 

La nature est un bien commun, non à leur « économie verte » !

Pour la justice sociale et écologique,

toutes et tous à Biarritz mercredi 20 juin à 19H00 !