«

»

juin 26 2015

Malgré les pressions de la police, Alternatiba maintient le Village des alternatives à Marseille

Malgré les pressions de la police, Alternatiba appelle à se rassembler sans haine, sans armes et sans violence pour l’installation du Village des alternatives à Marseille.

La police nationale a contacté ce matin Alternatiba Marseille pour rappeler qu’Alternatib’Aïoli n’avait pas été autorisé et qu’ils enverraient les CRS sur le Cours Julien samedi 27 juin.

La Coordination européenne des Alternatiba rappelle qu’elle prend l’entière responsabilité du maintien des événements prévus : face à l’urgence et la gravité du dérèglement climatique, nous ne reculerons pas d’un pas ! La police a également appelé Txetx Etcheverry de la Coordination européenne en lui précisant qu’Alternatiba faisait l’objet d’une “interdiction” sur Marseille. Interrogée par M. Etcheverry, elle n’a pas voulu répondre sur le sens qu’elle donnait à ce mot.

Malgré le refus de la mairie d’autoriser les événements d’Alternatiba à Marseille, l’arrivée du Tour Alternatiba s’est déroulée mercredi dernier sans aucun incident, et a réuni près de 2000 personnes dans une ambiance de fête populaire pour la promotion des alternatives concrètes au changement climatique.

De la même manière, la Coordination européenne des Alternatiba réaffirme sa volonté de maintenir le Village des alternatives au changement climatique Alternatib’Aïoli prévu sur le Cours Julien le samedi 27 juin à partir de 14H00.

Nous appelons les citoyens à se rendre massivement sur le Cours Julien dès 13H00, sans haine, sans armes et sans violence, afin de permettre l’ouverture du Village des alternatives à 14H00.

La coordination européenne des Alternatiba

Photo-CP-Alternatiba-Marseille-interdit