Interview de Bizi!

Pays Basque Info

http://www.paysbasqueinfo.com/fr/component/content/article/144-societe/2424-bizi-de-nouveaux-demos-sociaux-ecolo.html

dsc_0053

« Il nous faut d’urgence réduire et redistribuer le gâteau, mais également en changer la recette »

Qu’est ce que Bizi ?
Le mouvement Bizi ! est un groupe d’Ipar Euskal Herria. Nous nous inscrivons dans la mouvance alter-mondialiste non-violente décidée à mener des actions et mobilisations déterminées à la hauteur des enjeux cruciaux auxquels l’humanité et la planète sont confrontées aujourd’hui.
Nous avons lancé une campagne de sensibilisation et de mobilisation en perspective du Sommet de Copenhague qui doit décider de la suite du Protocole de Kyoto sur les enjeux de changements climatiques et de réduction d’émissions de Gaz à Effets de Serre.
Nous voulons attirer l’attention de la population sur la manière par laquelle le capitalisme est en train de détruire la planète et l’Humanité. Nous voulons pousser un cri d’alarme sur l’urgence de changer radicalement de cap et de se mobiliser à tous les niveaux pour cela. D’où notre logo qui représente la planète et un point d’exclamation qui symbolise l’urgence, la mobilisation….

Pourquoi avoir crée ce mouvement ?
Bizi ! est issu d’un long processus de débats, enclenché notamment aprés les conférences qu’avait animé en Iparralde Hervé Kempf, l’auteur de “Comment les riches détruisent la planète”….Il s’agit de prendre à bras le corps la question sociale et la question écologique, qui sont indissociablement liées à nos yeux.

Quel est le rapport entre le travail le dimanche et l’écologie ?
dsc_0021Justement notre première action publique a été organisée sur le thème plein d’actualité de cette loi qui veut étendre très largement la possibilité de travailler le dimanche. Nous sommes en plein dans ce lien entre question sociale et question écologique : l’extension du travail le dimanche est grave en soi car elle répond à cette logique permanente et destructrice de marchandiser tout ce qui est encore gratuit, tout ce qui échappe encore au capitalisme…
Mais en plus, elle est hautement symbolique de l’hypocrisie absolue du gouvernement Sarkozy et du patronat qui multiplie les déclarations en faveur de la lutte contre le réchauffement climatique, de la réduction indispensable de notre empreinte écologique… et dans le même temps, que font ils ? Pousser à travailler plus et à consommer plus, donc à polluer plus, à émettre d’avantage de gaz à effets de serre qui causent ce même réchauffement climatique qui nous menace à court terme….
C’est le cœur du problème : il n’y a pas de solution uniquement technologique au réchauffement climatique, il n’y a pas de croissance verte. Sauver la planète suppose de changer de système et de logique de production, de consommation, de transports, d’aménagement du territoire etc. Il nous faut d’urgence réduire et redistribuer le gâteau, mais également en changer la recette. Il en va de l’avenir de la planète et de l’humanité.dsc_0042