«

»

déc. 14 2017

Pour être bien : plus de liens, moins de biens !

C’est prouvé, les bonnes relations nous gardent plus heureux et en meilleure santé : osez le bon cadeau à offrir pour partager du temps de vie plutôt que des objets !

Les fêtes de fin d’année arrivent et les lots de publicité incitant à acheter tout et n’importe quoi sont déjà parmi nous à nous assaillir (vous avez vu les embouteillages aux abords des centres commerciaux du BAB ces derniers temps ?!). Notre planète souffre de toutes les dégradations que nous lui faisons subir et le manifeste entre autre par le changement climatique auquel nous assistons et que nous continuons d’ignorer en surconsommant aveuglément.

Et si cette année on prenait trois minutes pour se poser la question de ce qui nous ferait vraiment du bien pour ces fêtes à venir ?

Une étude d’Harvard a été menée pendant 75 longues années auprès de 724 personnes, les mêmes chaque année. Une pépite en somme dans le monde des études ! Elle a révélé ce qui maintenait les gens heureux et en forme. Robert Waldinger a livré ces résultats lors d’une conférence (que vous pouvez retrouver ici). Voici leurs conclusions :

« Et bien, les leçons ne portent pas sur la richesse, ou la célébrité, ou le travail. Le message le plus évident que nous avons ressorti de cette étude de 75 ans est celui-ci : les bonnes relations nous rendent plus heureux et en meilleure santé. C’est tout. »

« Nous avons appris … que les connexions sociales sont très bonnes pour nous et que la solitude tue. Il s’avère que les personnes qui sont plus connectées socialement à leur famille, leurs amis, leur communauté, sont plus heureux, sont physiquement en meilleure santé, et vivent plus longtemps que ceux qui sont moins bien connectés. »

« La deuxième leçon que nous avons apprise est que ce n’est pas seulement le nombre d’amis que vous avez, ou que vous soyez ou non engagé dans une relation, mais c’est la qualité de vos relations proches qui comptent. »

« Enfin, la troisième grande leçon que nous avons retenue, à propos des relations et de notre santé, est que les bonnes relations ne font pas que protéger nos corps, elles protègent nos cerveaux. »

« Donc, ce message, que les relations profondes sont bonnes pour notre santé et notre bien-être, cette sagesse est vieille comme le monde. Pourquoi est-ce si dur à comprendre et si facile à ignorer ? Eh bien, nous sommes humains. Ce qu’on aimerait, c’est une solution facile, quelque chose qu’on peut obtenir qui rendrait nos vies belles et les maintiendrait comme ça. »

« Et vous ? Disons que vous ayez 25, ou 40, ou 60 ans. A quoi ça peut ressembler finalement de favoriser les relations solides ?
Eh bien, les possibilités sont pratiquement sans fin. Ça peut être quelque chose d’aussi simple que remplacer le temps d’écran par du temps avec les gens ou raviver une vieille relation en faisant quelque chose de nouveau ensemble, de longues promenades ou des soirées, ou rappeler ce membre de votre famille à qui vous n’avez pas parlé depuis des années, parce que toutes ces querelles familiales trop communes laissent une empreinte terrible sur les personnes qui s’en veulent l’une à l’autre. »

Une belle vie est construite avec de belles relations.

Pourquoi ne pas franchir le pas tout de suite ? Pratiquons, c’est le bon moment ! Imprimez ce bon d’exemption et offrez le à chacun de vos proches. Signifiez leur que l’important est juste là, ensemble.

Une fin et un début d’année passée sous le sceau du partage ne peut être que signe de bon augure ?

Et cerise sur le gâteau, si en plus revoir notre façon d’agir de façon pérenne c’est offrir une planète terre viable à nos enfants, nos petits enfants et aux plus de 7 milliards d’humains que nous sommes aujourd’hui, c’est presque un début de magie de Noël, non ?

Chaque action compte, aucune action n’est négligeable !