«

»

juin 24 2013

Bayonne : les Amis de la Terre et Bizi ! interpellent la Société Générale

Ce lundi 24 juin, une dizaine de militants de Bizi ! ont réalisé une action pour demander le retrait de la Société générale du projet de centrale nucléaire à Kaliningrad devant le siège de la direction régionale Pays Basque-Sud Landes de cette banque. Déployant une banderole “Non au financement d’un second Tchernobyl ! Société Générale aski da !”, ils ont distribué un tract (téléchargeable ici) aux clients de la banque.

Banketik action SG2

Cette action se situe dans la campagne menée du 24 au 30 juin 2013 par les Amis de la Terre dont Bizi est un des groupes locaux, Attac et le réseau Sortir du Nucléaire qui se mobilisent aux côtés de Banktrack, Ecodefense et autres organisations de la société civile pour dénoncer la participation de la Société Générale au projet nucléaire de Kaliningrad.

Par des actions de rue organisées devant les agences de la Société Générale, ils critiquent son caractère irresponsable et lui demandent de se retirer immédiatement de ce projet dangereux, inutile et controversé.

Banketik action SG

Le projet nucléaire de Kaliningrad pose en effet de nombreux problèmes sur les plans techniques et financiers et s’avère très coûteux en matière sociale, environnementale et de droits humains. La Société Générale a pourtant accepté le mandat de structurer le financement export de turbines d’Alstom pour ce projet, avec une potentielle garantie de l’Etat français par la Coface.

Situé dans l’enclave russe entre la Pologne et la Lituanie, ce projet vise à pénétrer le marché européen en revendant l’électricité à ces pays limitrophes qui n’en veulent pourtant pas. En plus des pays voisins, la population locale est également opposée au projet depuis ses débuts. Malgré les intimidations des autorités, ils continuent de dénoncer un projet inutile, coûteux, et très risqué – corruption, étude d’impact environnementale bâclée, non prise en compte réelle du risque d’accident nucléaire ni du traitement des déchets ne sont que quelques uns des problèmes soulevés..

A cela s’ajoutent des difficultés techniques et financières telles que plusieurs banques internationales, telles que la BNP Paribas ou la banque allemande HypoVereinsbank1, se sont déjà retirées du projet. Les Amis de la terre appellent donc la Société générale ainsi que la Coface à suivre leur exemple et renoncer immédiatement à le financer ou garantir.Banketik action SG3

Bizi appelle tous les clients de la Société Générale à faire pression sur leur banque pour exiger son retrait de ce projet irresponsable.

Pour plus d’informations :
http://www.amisdelaterre.org/Informations-sur-le-project.html

Contactez Lucie Pinson Chargée de Campagne Banques privées/Coface aux Amis de la terre à lucie.pinson@amisdelaterre.org