«

»

déc. 06 2017

Mon tchat 2017 avec le père noël

Bayonne, le 1er décembre 2017

Mon tchat 2017 avec le père noël :

 

Moi :

Cher Père Noël,

Je t’écris suffisamment tôt car ça y est, il est arrivé : LE MOMENT où je craque, où j’ai envie d’acheter. Acheter pour (se) faire plaisir, offrir, bien (trop) manger. Alors comment résister à cette période de tentation lorsque tout est si attractif, plein de décorations, lumières, paillettes, et offres spéciales ? Je ne voudrais pas faire déborder ta hotte pour des choses dont finalement je ne serai pas certain-e de l’utilité, ni qu’elles me plaisent vraiment…et je crois que cette année, je n’ai pas envie de participer à des fêtes qui amochent ma planète.

 

Père Noël :

Je suis enchanté de recevoir ta lettre, j’ai moi même été interpellé par l’appel des scientifiques et j’ai pu assister à la conférence “Mille milliards pour le climat” il y a peu, et je me suis dit que moi aussi je devais réagir à mon niveau. Tu sais, moi qui fais le tour du monde chaque année, la surface de la planète a bien changé depuis mes débuts… et c’est pas toujours joli joli! Alors je te propose quelques pistes concernant les cadeaux (ça c’est mon rayon!)

Les cadeauuuux :

 

Tout simplement, souhaites- tu vraiment offrir et/ou recevoir des cadeaux matériels ?

 

Si non, et que tu ne sais pas comment le dire à vos proches : le bon d’exemption est fait pour toi ! Ose dire à tes grand mères, oncles et cousin-e-s éloigné-e-s que tu préfères VRAIMENT partager un bon restau, une belle balade, cours de cuisine, spectacle, abonnement ciné, massage ou autre surprise qu’un énième bibelot ou vêtement qui ne te plait pas et restera au fond d’un placard ! Ca change et remet la relation avec la personne au centre (n’est ce pas ça la mâââgie de noël?)

 

Si oui, pourquoi ne pas prendre le temps (ce fameux truc que tout le monde recherche, surtout quelques jours avant noël) ?

 

Le temps de réfléchir à un cadeau utile et qu’on sera vraiment heureux de conserver. Le temps de se poser 2-3 questions: est-ce quelque chose que je vais beaucoup utiliser, est ce qu’il est d’origine française ou locale ? (boutique les jolies choses, pepiteko, le petit marché de noël alternatif les 9 et 10/12, les artisans du pays basque), est-ce qu’il est fabriqué dans le respect de l’humain et de l’environnement ? est ce qu’il devient réparable ou recyclable si je l’abîme (tellement je l’utilise!) ? 

 

 

Pourquoi ne pas offrir des choses matérielles mais qui aident à la transition : type coton démaquillant lavable, un rasoir réutilisable, une lunch box pour apporter son repas maison au boulot, des chocolats bio équitables, produits de beauté locaux (Etxean Egina, gamme Iturri) jeux en bois, jeux coopératifs…

Il y a aussi, les cadeaux de seconde vie : super écolo si on souhaite quand même voir les gens déballer des cadeaux : trop chouette de fouiner/chiner dans les vides greniers, Emmaüs, dépôts ventes, jouets/jeux d’occasion (okkazeo.com), leboncoin, autres sources internet (Vide grenier 64, Faceboncoin 64, le bon coin du 64, Vide grenier basque, ECHANGE…TROC…DON…VENTE…SERVICE….dans le 64 , GEEV Bayonne sur facebook), dénicher un vélo vintage chez Txirrindola et d’adopter quelque chose qui est prêt à faire plaisir à nouveau (plateforme de troc).

 

 

Et pour terminer, tu as les DIA ! (Do It Alone!) : laissesr aller sta créativité pour inventer des cadeaux maison alliant récup, bricolage, amour et cuisine ? Encore plus de plaisir à offrir ou recevoir quand on sait que ça a été fabriqué « spécialement pour ».

Moi :

Merci pour toutes ces idées, c’est sûr que je vais trouver les cadeaux qui me conviennent ! Mais… comment je fais pour emballer mes cadeaux ? Le papier cadeau, on est tous d’accord, a une durée de vie très courte : le plus souvent déchiré, il ne sert qu’à garder la surprise quelques minutes (alors même qu’on connaît parfois le contenu).

 

Le père Noël :

Là encore, il y a des alternatives : réutiliser d’anciens papiers cadeaux, customiser des papiers qu’on a à la maison : journaux/magazines, pochettes kraft.. ou bien se pencher sur la méthode furoshiki.

 

Moi :

Le furokoi ??

 

Le père Noël :

C’est une manière d’envelopper joliment avec des tissus que j’ai découvert au Japon !  https://furoshikiecoconcept.wordpress.com/comment-plier-mon-furoshiki/

 

Et ça se passe aussi à Bidart :https://www.facebook.com/events/839403579518342/ !

 

Moi :

J’ai aussi un faible pour les décorations… je ne peux pas m’empêcher de racheter chaque année une nouvelle guirlande !

 

Le père Noël :

Je suis presque sûr que tu as déjà tout ce qu’il faut ! Et sinon, on revient au DIA ! Dans le même esprit, pourquoi ne pas faire ton propre calendrier de l’avant, adapté à tes envies, à tes enfants et réutilisables tous les ans ?

 

Moi :

En revanche, ce que je sais déjà, c’est comment gérer le problème du sapin. Savais- tu que chaque année en France, 5 millions de sapins sont coupés et jetés ?

Alors que sur leboncoin et les pages facebook citées plus haut, on trouve plein de sapins artificiels ou fait maison en bois flotté !

Tu peux aussi louer un sapin, en acheter un qui puisse être replanté ? C’est proposé par Treezmas (mais on ne connait pas l’origine des arbres), proposer à un magasin botanique près de chez vous ce système ?!

Autre idée, tu peux le fabriquer. Je vais te raconter mon expérience de l’an dernier : j’ai ramassé quelques branches de (sa)pins au bois de Chiberta, du bois flotté de l’océan, des bouts de palettes, bouts de tissus et quelques lumières : et tadam ! (j’étais méga fière)

 

 

Le père Noël:

Toi aussi, tu en as pleins des alternatives!!!

Tu sais, le soir de Noël, on me laisse toujours des choses à grignoter partout où je passe ! Je me suis dit tellement de fois : “attention à l’indigestion!” pour notre santé et celle de notre porte monnaie!

Ce que je te propose, c’est de privilégier les produits de qualité à la quantité (un très bon fromage aimé de tous plutôt qu’un grand plateau, de préparer le plat fétiche de la famille plutôt qu’une grosse volaille ou des huîtres), d’acheter les produits locaux (tu as de la chance c’est bien fourni au Pays Basque ! (Farmily, Elizaldia,commander sur les marchés…) si possible du bio (c’est Noël on fait attention à nous et on s’offre des choses saines qu’on ne peut pas toujours se payer) et bien sûr des produits bruts, à cuisiner à la maison. En plus, tu pourras en achetant à des producteurs locaux, les payer avec la monnaie locale l’Eusko.

Enfin, tu peux aussi acheter en vrac au maximum et sans emballage : pour cela direction la carte localisant les commerçants qui acceptent tes contenants ! Et hop, tu pourras aller chez ton chocolatier avec tes sacs à vrac/bocaux/tupperware ! (Comme le chocolatier Antton qui est déjà engagé: un producteur local qui propose ses produits en vrac à La Mesure).

 

 

Joyeux green Noël !!