(Français) La mobilisation des marches pour le climat a été de même ordre de grandeur que celle des gilets jaunes

Barkatu, ez da horrelako mezurik. Frantsesa ikusi. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

Source : https://www.franceinter.fr/environnement/la-mobilisation-des-marches-pour-le-climat-a-ete-de-meme-ordre-de-grandeur-que-celle-des-gilets-jaunes


Les Gilets jaunes recueillent toute l’attention médiatique et politique. Alors que 136 000 d’entre eux manifestaient partout en France, les marches pour le climat ont rassemblé presque autant de monde, se sont déroulées dans le calme. Le président des Amis de la Terre a été placé en garde à vue à Nancy pendant 21h.

Marche pour le climat à Paris, le 8 décembre 2018
Marche pour le climat à Paris, le 8 décembre 2018 © Radio France / Paul Barcelone

 

Selon l’ONG Alternatiba, les 60 plus importantes marches pour le climat ont rassemblés 130 000 personnes, c’est à dire presque autant que les Gilets jaunes (136 000). Au total des marches ont eu lieu dans 120 villes en France.

Paris, les citoyens et militants mobilisés pour le climat étaient 17000  selon la préfecture de police, 25000 selon les organisateurs.  Le parcours de cette marche, organisée notamment par Alternatiba et Les Amis de la Terre en pleine COP24 en Pologne, avait été modifié à la dernière minute cette semaine afin d’éviter les potentiels débordements en marge de la manifestation des “Gilets jaunes”. Après l’arrivée des marcheurs pour le climat, en fin d’après-midi, la place de la République est devenue une ZAD et la situation a dégénéré. Le calme est revenu vers 21h00. Dans la capitale, le nombre de manifestants pour les Gilets jaunes était largement inférieur à celui des “marcheurs” pour le climat. Selon les autorités, les Gilets jaunes ont réuni à Paris 10 000 manifestants.

Partout en France, les “marcheurs” pour le climat ont tenu à mettre en avant leur défense de la justice sociale à l’égale de celle de la planète et son environnement.  “Pour enclencher une transition écologique ambitieuse, nous devons métamorphoser nos territoires. Cette métamorphose ne se fera qu’avec une fiscalité juste” a expliqué Rebecca Wangler, d’Alternatiba. En région des Gilets jaunes se sont joints aux marches pour le climat dans plusieurs villes.

Mobilisation partout en France pour le climat

Voici quelques chiffres donnés par le réseau des France Bleu de Radio France.

  • Marseille : 10.000
  • Lyon : 7000
  • Montpellier : 4000
  • Nantes : 3000
  • Lille : 3000
  • Rennes 2200
  • Orléans : 1000
  • Nancy : 1000
  • Bayonne : 1000
  • Tours : 500

Les rassemblements n’ont pas donné lieu à des échauffourées et se sont déroulés dans le calme.

 

 

Marseille, les Gilets jaunes étaient beaucoup moins nombreux que les manifestations soucieux de l’environnement et du climat. 2000  “gilets jaunes” ont défilé samedi  avant de rejoindre pour certains la manifestation pour le climat qui a réuni 10.000 personnes, selon la police.

La manifestation des gilets jaunes à Lille a rassemblé samedi 1.500 personnes. Le cortège a rejoint celui des participants à la Marche pour le climat dans la bonne humeur. Cette nouvelle journée de mobilisation a été relativement calme dans le Nord Pas-de-Calais.

Bayonne, certains d’entre eux ont rejoint la marche pour le climat, qui a rassemblé près d’un millier de personnes.

 A Bayonne, environ 150 gilets jaunes ont tenu à être présents à la marche pour le climat
A Bayonne, environ 150 gilets jaunes ont tenu à être présents à la marche pour le climat © Radio France / Andde Irosbehere

Le président des Amis de la Terre en garde à vue

Nancy, la préfecture n’avait pas autorisé la manifestation et deux des organisateurs ont été placés en garde à vue. Parmi les deux personnes placées en garde à vue figuraient Florent Compain, le président des Amis de la Terre. Le deuxième était Denys Crolotte, membre du Mouvement pour une Alternative Non-violente.

Il ont finalement été libérés après 21 heures de garde à vue, mais risque amende et prison pour l’organisation d’une manifestation non autorisée.


Dans un communiqué publié par France Bleu Sud Lorraine, les co-organisateurs de la Marche pour le climat à Nancy dénonçaient “un acharnement et une tentative d’intimidation intolérables dans le contexte d’urgence climatique et sociale actuelle”.

Le climat, ce n’est pas fini

Si certains se demandent s’il y aura un acte V du mouvement des Gilets jaunes,  les militants pour le climat dont les marches ont commencé après la démission de Nicolas Hulot du gouvernement, après un appel lancé sur les réseaux sociaux, et se poursuivront au-delà, de multiples manières. Le 14 décembre à Paris les militants pour le climat sont invités à rejoindre une action non-violente géante de nettoyage de Société Générale.

La banque française est considéré comme l’un des principaux soutiens financiers aux opérateurs en énergies fossiles. Elle a d’ailleurs fait l’objet de la visite des marcheurs pour le climat à Lyon, Auch et Bayonne ce 8 décembre.