(Français) Plus tard, il sera trop tard !

Sorry, this entry is only available in French and Basque. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in this site default language. You may click one of the links to switch the site language to another available language.

2 jours de mobilisations non-stop pour le climat en Pays Basque

    La marche pour la justice climatique organisée par Bizi à Bayonne a rassemblé 380 personnes ce samedi 25 mai. Celle organisée par Bizi Barnekalde, Avenir Garazi Baigorri et Irabia en a réuni 60 au même moment à Garazi. La veille, au cinéma l’Atalante, 200 personnes avaient assisté à une soirée débat sur les alternatives au changement climatique, et 6 à 800 lycéennes et lycéens avaient réalisé, malgré le mauvais temps, une longue marche climat ponctuée de diverses actions et interventions, à l’appel de Fridays For Future Pays Basque. Bref, deux nouvelles journées de mobilisation, qui précèdent trois jours de rencontres festives, d’actions et de conférences qui auront lieu du 14 au 16 juin à l’occasion des 10 ans de Bizi.

    Depuis septembre 2018, le monde et le Pays Basque connaissent un cycle inédit et permanent de mobilisations et d’actions pour exiger des mesures urgentes et ambitieuses face au péril climatique. L’été 2019 ne va pas mettre un terme à cette dynamique : en effet, des actions pour dénoncer l’inaction climatique des dirigeants sont prévues à l’occasion du G7 en août à Biarritz. Et Bizi a d’ores et déjà appelé à deux nouvelles journées de mobilisations climat les 27 et 28 septembre.

Solidarité avec les 6 de Bourg-en-Bresse

    La solidarité avec les militant.e.s poursuivi.e.s pour avoir décroché des portraits Macron a marqué la mobilisation du 24 et du 25. Les lycéennes et lycéens ont observé devant la sous-préfecture de Bayonne une minute de silence en solidarité avec les 6 activistes d’ANV-COP21 qui comparaissent ce mardi 28 mai au tribunal de Bourg-en-Bresse et risquent une peine théorique de 5 ans de prison pour « vol en réunion ». Bizi a réalisé une photo géante de solidarité, et une quête de soutien, avec les 6 militant.e.s poursuivi.e.s devant le Palais de Justice de Bayonne. Un Appel a décrocher 125 portraits présidentiels d’ici le G7 (https://bizimugi.eu/decrochons-macron-appel-a-decrocher-125-portraits-presidentiels-pour-le-g7 ) signé par de nombreuses personnalités a été lu à la fin de la marche climat de Bayonne.

Climat : ne plus relâcher la pression

    D’autres revendications ont également été portées par les marcheuses et les marcheurs : le vendredi, diverses actions ont ciblé les injonctions à la surconsommation sur les panneaux publicitaires longeant le parcours de la marche des jeunes pour le climat, devant les Galeries Lafayette ou l’hypermarché Carrefour BAB2.

    Le samedi à Garazi une vélorution partie de la Mairie d’Ahaxe est passée par le Pôle Territorial Garazi-Baigorri de l’Agglomération dénonçant ainsi le retard dans le domaine de l’alternative au tout-voiture sur le territoire. Les cyclistes ont rejoint la marche Climat à la Mairie de Saint-Jean-Pied-de-Port pour défiler derrière la banderole : « Klima: hitzetatik ekintzara! Une autre mobilité : ici et maintenant ! »

    Dans la marche climat de Bayonne, des vélos équipés de « pistes cyclables auto-portées » dénonçaient le manque de trajets cyclables continus et sécurisés pour se déplacer au quotidien sur Bayonne, Anglet et Biarritz. Thorsen Andronik de l’atelier vélo participatif Txirrind’ola a réclamé la création d’une piste cyclable sécurisée sur le boulevard du BAB : « C’est l’axe le plus plat pour relier Bayonne Anglet et Biarritz. Cet axe prioritaire est maintenant à 50km/h, c’est un axe à équiper d’urgence. Laissons enfin de la place au mode de déplacement parmi les plus écologiques et les moins onéreux ! »

    Barth Camedescasse de Bizi a appelé à ne plus relâcher la pression pour exiger des alternatives immédiates au tout voiture et des politiques municipales et intercommunales ambitieuses en matière de transition énergétique et écologique : « Les actions, les marches et manifestations pour le climat doivent s’enchaîner plus que jamais et deux nouvelles journées de mobilisations sont d’ores et déjà programmées à la rentrée prochaine, les vendredi 27 et samedi 28 septembre sur tout le Pays Basque nord. Il y a urgence à obtenir des changements réels maintenant. Plus tard, il sera trop tard. Ne nous regardez pas, rejoignez nous ! »

Bizi !

Photos ci-jointes libres de droit