(Français) Bizi revient sur l’avenue de la Reine Victoria

Sorry, this entry is only available in French and Basque. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in this site default language. You may click one of the links to switch the site language to another available language.


Le 15 mai dernier, Bizi a réalisé une action à l’avenue de la Reine Victoria à Biarritz pour dénoncer la rénovation de cette dernière avec l’argent destiné au tram’bus. Nous avons révélé ce jour-là que le projet du SMTC, présidé à l’époque par Michel Veunac, actuel maire de la ville, qui avait permis d’obtenir d’importants fonds du Grenelle de l’environnement pour financer le tram’bus, promettait de libérer une voie de site propre sur cette avenue pour le bus à haut niveau de service.

Or, la rénovation de cette voie terminée fin juin 2018 et financée avec l’argent du budget tram’bus n’a absolument pas mis en place de voie propre pour les bus, ce qui pour nous pose un sérieux problème éthique, en plus d’être déplorable du point de vue de l’impératif climatique.

Nous avons également dénoncé le même jour que dans le dossier d’enquête préalable à DUP réalisé par le Syndicat des Mobilités pour les Lignes 1 et 2 du BHNS, une bande cyclable d’1,5 mètre était prévue dans cette même avenue et qu’au final elle non plus n’a pas été réalisée à ce jour.

La Ville de Biarritz démentait alors les accusations de Bizi. Dans l’édition du 16 mai du quotidien Sud-Ouest, M. Christophe Landrin, directeur général des services de la Ville, affirmait « Il y a eu de nombreuses versions étudiées pour l’arrivée du bus en centre-ville mais pas celle que soutient Bizi ». Le syndicat des mobilités, dans le même journal, réfutait quant à lui que « le projet d’aménagement de l’avenue Victoria ait jamais été envisagé en site propre ».

La maire de Biarritz quant à lui contestait les accusations de Bizi et lui demandait « des excuses publiques ». Il rajoutait en outre « La bande cyclable de 1,5 mètre n’a pas disparu. C’est prévu pour juin. »

Rendre public le projet déposé au Grenelle de l’environnement

Deux mois plus tard, nous maintenons nos affirmations du 15 mai dernier et demandons au syndicat des mobilités et à la Ville de Biarritz de montrer à la presse le dossier du SMTC déposé au Grenelle de l’environnement. Ces différents responsables doivent permettre à la presse et à la population locale de vérifier qui de nous ou d’eux dit la vérité au sujet de l’avenue de la Reine Victoria, et de ce qui était prévu pour elle dans le projet présenté au Grenelle de l’environnement.

Toujours pas de bande cyclable en cette fin juin 2019

En ce vendredi 28 juin, nous constatons en outre qu’aucun chantier de réalisation de bande cyclable n’est visible contrairement aux propos de M. Veunac le 15 mai. D’aucuns pourront penser que nous manquons de patience mais nous rappelons ici que les travaux de l’avenue de la Reine Victoria se sont achevés fin juin 2018, soit il y a un an de cela.

Nous avions réagi aux propos du maire de Biarritz et du directeur du syndicat des mobilités en écrivant «Nous nous réjouissons de la promesse aujourd’hui renouvelée d’en réaliser une (bande cyclable), mais nous croyons ce que nous voyons, et nous maintiendrons la pression jusqu’à sa réalisation effective ». Bizi a l’habitude de tenir ses promesses.

Donc, nous redemandons aujourd’hui aujourd’hui à la Ville de Biarritz et au syndicat des mobilités de préciser la date de réalisation de cette bande cyclable, initialement incluse dans la DUP, puis promise pour juin 2019 suite à notre action du 15 mai dernier.