(Français) Action Bizi à Biarritz

Sorry, this entry is only available in French and Basque. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in this site default language. You may click one of the links to switch the site language to another available language.

Ce mercredi 15 mai à 10H00, des militant-e-s de Bizi ont réalisé des peintures « Ici, on détourne les fonds du Grenelle de l’Environnement » sur l’avenue de la Reine Victoria. Ils ont donné dans le même temps une conférence de presse pour expliquer les raisons de cette action, et pour appeler aux mobilisations climat des 24 et 25 mai.

La rénovation récente de l’emblématique avenue de la Reine Victoria est aux yeux de Bizi un véritable scandale. Elle continue d’être une voie du tout voiture dans laquelle les bus devront rouler au pas, notamment en été, bloqués par la circulation automobile, et où il reste toujours aussi risqué et désagréable de circuler en vélo.

Cela constitue d’avantage qu’une démission politique dans le combat contre le dérèglement climatique. Car cette rénovation de l’avenue de la Reine Victoria s’est faite avec l’argent prévu pour le Tram’Bus et cela pose un vrai souci démocratique et éthique.

Détournement des fonds du Grenelle de l’environnement :

En effet, le projet Tram’bus bénéficie d’importants fonds provenant du Grenelle de l’environnement destinés à financer la transition écologique et notamment les alternatives au tout voiture. Il s’agit d’une subvention de 20,04 millions d’euros qui en fait un des mieux financés sur 77 projets de Transports en commun en site propre retenus, et dotés en moyenne de 7,56 millions d’euros.

Il faut dire que le dossier présenté par le SMTC (Syndicat mixte des transports en commun), présidé par Michel Veunac, l’actuel maire de Biarritz, était particulièrement ambitieux.

Par exemple, il précisait clairement pour l’avenue de la Reine Victoria que “l’espace aujourd’hui presque exclusivement dédié à la voiture (une voie de circulation bordée de part et d’autre par du stationnement) doit être redistribué pour libérer une voie de site propre. Le parcours se termine en plein centre ville, devant la résidence du Victoria Surf, à deux pas de l’hôtel du Palais et de la mairie” (Page 42 du document). En fait, les bus devaient circuler en site propre depuis Aguiléra jusqu’au centre ville.

M. Veunac a ainsi « vendu » un projet ambitieux de transport en commun en site propre pour finalement utiliser les fonds ainsi obtenus à rénover des voies entières ne contribuant en rien ni à l’amélioration de la circulation des bus, ni à celle du vélo.

Bref, des fonds initialement destinés à la transition écologique sont utilisés à Biarritz pour financer la rénovation d’avenues symboles du tout voiture individuel, qui fait tellement de dégâts pour nos villes, notre santé, notre climat et notre planète. (Voir plus d’informations sur cette affaire dans la note de presse ci-jointe)

Mobilisations internationales pour le climat les 24 et 25 mai :

Face à cette démission d’un trop grand nombre de responsables politiques et économiques, la mobilisation citoyenne doit continuer plus que jamais. Deux journées internationales sont à nouveau appelées les 24 et 25 mai, avec des actions et manifestations partout. Localement :

Le vendredi 24 mai :

-grève de la jeunesse pour le climat

-soirée débat au cinéma l’Atalante à Bayonne

Le samedi 25 mai, deux marches climat :

-Saint Jean Pied de Port, départ à 15H30 de la mairie

-Bayonne, départ à 15H00 du tribunal

Photos libres de droits disponibles ici : https://drive.google.com/drive/folders/15ww33ALDlY4kJJkvF_8ynXeEVhRGrzv8?usp=sharing

Note de presse Biarritz Fr.