«

»

mai 01 2017

1er mai à Bayonne : Défilé coloré contre le F Haine et l’argent tout puissant

Un cortège haut en couleurs a vu près de 600 personnes défiler sous la pluie à Bayonne “contre le F Haine et l’argent tout puissant” à l’appel du mouvement altermondialistes basque Bizi, dans le cadre du traditionnel défilé du 1er mai.

Manifestants habillés en couleurs vives, portant des masques peints ou des longues bandes de tissu colorés, le cortège particulièrement dynamique mettait en scène l’union de toutes les couleurs contre le racisme, le fascisme et le capitalisme. La chanson bien connue de Negu Gorriak “Kolore bizia, arrazakeriaren kontra, kolore guztiak faxismoaren kontra” (Couleur vive contre le racisme, toutes les couleurs contre le fascisme) scandait le défilé au moins autant que les nombreux slogans de type “Euskal Herria emmerde le Front National”, “C’est pas les sans papiers, c’est pas les immigrés, c’est le capitalisme qui ruine la société !”, “Ez, ez, ez, faxismoarik ez !”, “Le Pen, faxista, joan hadi hemendik !”.

De nombreuses banderoles et pancartes dénonçaient vivement le FN comme l’ennemi à combattre sans concession. Mais Emmanuel Macron n’était pas non plus épargné, tout comme les politiques anti-sociales accusées de nourrir le Front National.

Revenant autant dans les banderoles que dans les slogans, le mot d’ordre prioritaire était la solidarité, avec les exclus, les personnes discriminées, les plus démunis, les sans-voix, la nature et les générations à venir, et de manière particulièrement appuyée avec les migrants. Une grande banderole “Bienvenue aux migrants” faisait d’ailleurs écho à de nombreux drapeaux jaunes “Ongi etorri errefuxiatuak” que Bizi appelait à mettre à ses fenêtres, comme cela se fait de manière massive en Pays Basque sud.

Le cortège de Bizi s’est terminé à la place Patxa par la lecture d’une prise de parole appelant à se mobiliser plus que jamais “cRontre le fascisme et les politiques qui lui permettent de progresser en même temps qu’elles détruisent nos sociétés, notre climat et notre environnement”.